Quand Football Manager rencontre le Moneyball

Mais qu’est-ce que le Moneyball ? C’est d’abord un livre, paru en 2003, dans lequel l’auteur raconte l’histoire vraie des Athletics d’Oakland, une équipe de base-ball jouant en MLB, et de son Manager général Billy Beane. Ce dernier, à la tête d’un club au budget très limité, va réaliser une saison 2002 superbe. La manière dont il est arrivé à mettre sur pied une équipe compétitive est révolutionnaire :

Il utilise pour cela une approche statistique appelée sabermétrie. La sabermétrie, néologisme apparu dans les années 70, permet de mesurer le talent et la performance d’un joueur de baseball de manière objective (les statistiques de performance), sans se baser sur les impressions et les jugements de valeurs, méthodes traditionnelles de recrutement. Oakland va ainsi recruter des joueurs sous-évalués par les grands clubs, mais pourtant statistiquement efficaces.

Cette performance va faire des émules, et dans les années suivantes, des clubs beaucoup plus fortunés que les Athletics vont se baser sur la sabermétrie pour former une équipe compétitive et vont même remporter les World Series (2004, 2007, 2008).

[box type= »info » style= »rounded »]Moneyball, c’est aussi un film adapté du livre éponyme, sorti en 2011, avec Brad Pitt et Chris Pratt notamment. Je vous le conseille.[/box]

Mais quel rapport entre Football Manager et le Moneyball ? Et bien, certains blogueurs anglophones (ici avec Bristol City) ont tenté d’appliquer les principes du moneyball/sabermétrie dans le jeu. Ils se sont aidés pour cela de deux livres, Soccernomics (2012) et The Number Games (2013), sortes de Moneyball version Foot, pour mettre en pratique cette approche.

Je vous laisse découvrir dans la vidéo ci-dessous les principales règles et lignes directrices qui englobent la sabermétrie dans Football Manager.

C’est un challenge qui m’intéresse beaucoup, et que je tenterai peut-être de mettre en place dans le prochain FM. Si vous avez déjà géré un effectif de cette manière, ou que vous souhaitez de plus amples informations, n’hésitez pas à en parler dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *